L'actualité de Philo&Coaching

27/02/2018

L'enfer, c'est les autres

"L’ENFER, C’EST LES AUTRES" nous dit Sartre, alors sommes-nous condamnés à vivre en enfer ?

Ce qui nous enferme, c’est le déterminisme avec lequel nous sommes nés, c’est-à-dire nos croyances, nos représentations, notre éducation, nos héritages.

Les éléments non conscients déterminent souvent nos vies, ce qui nous maintient dans une puissance limitée et limitante. 
Nous ne sommes certes pas responsables de notre propre naissance, du moins la 1ère, mais quelle est notre part de responsabilité sur ce que nous faisons lorsque nous devenons adultes ?

Peu de personnes sont véritablement capables d’accepter et d’assumer leur liberté, car ça les rend responsables de leur vie.
C’est pour cela que transférer ses problèmes sur les autres, est plus facile, mais l’enfer devient Soi, et pour s’en accommoder, on le transfère aux autres. Les autres sont un enfer quand on leur reporte notre propre angoisse.

Notre essence est peut-être déterminée, mais l’homme a le pouvoir de se transformer indéfiniment. 

Et d’ailleurs, Sartre ne dit-il pas aussi que « l’homme est condamné à être libre ? », c’est-à-dire à déterminer par lui-même ce qu’il souhaite.

A chacun son enfer ou son paradis, en fonction de ce que l’on décide d’être. C'est le sens même de l'existentialisme.

Claire Couroyer
PHILO&COACHING