L'actualité de Philo&Coaching

27/02/2018

Comment amèner le dirigeant à DÉPOSER SON ARMURE en 1ère JOURNÉE (Quête de Sens) ?

"Cher Pierre, comment amènes-tu le dirigeant à DÉPOSER SON ARMURE en 1ère JOURNÉE (Quête de Sens) ?"

Pour déposer son armure, je propose un parcours de prise de recul en quatre temps : 

1/ Penser n’est pas un luxe ! 
« Originellement nous ne pensons que pour agir ». Le dirigeant réapprend à se poser les bonnes questions, à retrouver sa capacité d’étonnement, à discerner et redonner du sens.

2/ Retrouver sa place et se centrer. 
L’intelligence est multiple, mais nous ne l’utilisons le plus souvent que sous la forme de la Raison. Le dirigeant est invité à découvrir d’autres manières d’affronter les problèmes : par exemple en développant son intelligence émotionnelle avec Spinoza ou la force de son intuition avec Bergson.

3/ Mieux travailler avec les autres. 
Lorsqu’il maîtrise son centre de gravité, le dirigeant peut entrer dans un vrai dialogue avec ses équipes, ses actionnaires, ses clients … 
A qui sait le lire, Socrate nous livre un parfait manuel de management : dialoguer c’est aller de soi vers les autres et des autres vers soi.

4/ Définir son système de valeurs. 
En compagnie d’Hannah Arendt, le dirigeant engage une réflexion active sur le sens de sa fonction et clarifie ses conflits de loyauté. Il détermine ainsi sa propre éthique.

Pierre Ferrere