L'actualité de Philo&Coaching

17/05/2018

Philo&Coaching© présente "Phil chez ta Coach" Saison 1, Episode 2

Aligner un Codir grâce à une pratique éthique partagée

 

1.   Le Contexte : une vision divergente de la notion de Transparence.

Au sein d’un Comité de direction, le dirigeant ainsi que le directeur des ressources humaines et le directeur juridique s’aperçoivent que certaines informations confidentielles – identifiées comme telles et partagées entre les membres de ce comité -  ont été diffusées auprès de salariés de l’entreprise.

Ceci a eu pour conséquence de mettre en difficulté la conduite de deux projets de transformation et contribué à un climat social tendu, notamment dans la relation avec les IRP.

La question qui nous est posée par le dirigeant n’est pas d’identifier les sources des fuites (elles sont connues), mais de comprendre pour quelles raisons des informations clairement présentées comme confidentielles à chaque membre du comité ont pu cependant faire l’objet d’interprétations différentes.

Nous constatons rapidement à quel point chacun n’a pas la même définition du mot Transparence : l’exigence n’est la même selon la compréhension d’un même mot. Se trouve ainsi en jeu un sujet d’éthique : quelles valeurs s’imposent à moi, membre du Codir, pour décider en conscience de ce qu’il faut dire ou ne pas dire, et de qu’il faut faire ou ne pas faire en telle circonstance.

 

2.   Pour faire prendre conscience que l’action de chacun ne peut être engagée sans en penser le lien avec celles des autres, la philosophie va d’abord poser une distinction importante entre Morale et Ethique. 

Les deux mots semblent synonymes et, en effet, leur étymologie les rapproche : Ethos en grec et Mores en latin signifient comportement ou mœurs.

La Morale peut être définie comme un ensemble de valeurs et de principes qui permettent de différencier le bien du mal, le juste de l'injuste, l'acceptable de l'inacceptable, et auxquels il faudrait se conformer. La Morale est souvent codifiée dans un texte auquel on peut se référer : code pénal, tables de la Loi, charte de déontologie, … 

l’Ethique n'est pas un ensemble de valeurs ni de principes en particulier. Il s'agit d'une réflexion argumentée en vue du bien-agir. Elle propose à chacun de s'interroger sur les valeurs et les principes qui devraient orienter son action, dans des circonstances particulières, dans le but d'agir conformément à ceux-ci.

Et c’est exactement la question posée par notre client : dans le contexte d’informations confidentielles partagées au sein du Codir, que signifie le « bien-agir » ? La réponse ne pourra être fournie qu’après une solide réflexion argumentée et collective …

En effet, un code d’entreprise – une Morale – ne suffit pas : certes il fixe des règles générales de comportement, mais celles-ci nécessitent d’être interprétées : pas de droit sans jurisprudence ! 

En la circonstance, une attitude éthique consistera à réfléchir ensemble sur ce que signifie « informations confidentielles » afin d’en faire un usage responsable et partagé et fixer ainsi les règles de la Transparence.

 

3.    Le coaching va aider à partager les représentations de chacun sur la Transparence pour comprendre les différents référentiels en jeu et identifier la posture commune qui fédèrera les membres autour de la fonction de direction

Pour permettre à chacun des membres du Codir de faire évoluer son comportement et de prendre conscience des effets produits, la 1ère étape consiste à comprendre pourquoi chacun d’entre eux, à un moment donné, peut agir de telle manière avec des salariés. L’absence de jugement est indispensable pour permettre à chacun de s’exprimer librement pour partager son référentiel.

C’est par ce partage que les uns et les autres vont comprendre d’où viennent leurs différences. Cela consiste à poser le fait que « ma » vérité n’est pas « LA » vérité et à accepter que le référentiel de l’autre, est au moins aussi respectable que le sien.

Dans la phase suivante, l’approche utilisée sera celle d’un retour d’expérience 

 

C’est-à-dire :

-      Sortir les membres du Codir de la stratégie perdante du « bouc-émissaire ». Bien sûr que la question du « qui » est importante. Mais dans la mesure où elle est accusatrice, ce n’est pas par cet angle que l’on pourra travailler sur la cohésion et l’alignement.

-      faire participer l’ensemble du Codir à l’identification des conséquences de ces fuites sur l’ensemble de l’entreprise (le Bien Commun) d’une part, et à la difficulté commune à gérer du fait de quelques actions individuelles,

-      C’est une autre forme de communication non-violente qui, lorsqu’elle est bien menée comme ce fut le cas, amène la personne à présenter ses excuses au Codir et à veiller à ce que cela ne se reproduise pas.

 

Ce cheminement et cette confrontation constructive permettent :

-      l’identification et l’acceptation des actions correctrices, ainsi que la façon de les conduire,

-      d’engager la maturité des membres sur la capacité à respecter l’instance au sein de laquelle ils siègent et sur l’issue de cette instance (son appauvrissement si la confidentialité ne peut pas être respectée ; son enrichissement si chacun est capable de s’y tenir),

-      l’engagement à s’inscrire dans un nouveau contrat moral et éthique, individuellement et collectivement. 

 

4.   Philo&Coaching favorise l’alignement de tous les membres du Comité de direction, par le partage ouvert des représentations de chacun, qui permet ensuite la juste détermination du Bien commun.

 

En conclusion.

La combinaison Philo&Coaching, parce qu'elle est conduite d'une façon moderne et originale, apporte plus de puissance qu'une simple approche qui juxtapose la philosophie et le coaching.

On entre dans le traitement du problème par un biais non personnalisé, mais qui pointe directement sur celui-ci : la philosophie fait prendre conscience que se jouent des conceptions différentes du concept de Transparence. Elle interpelle tous les membres du Codir sans en viser aucun en particulier, mais tous sont concernés.

A partir du cadre ainsi fixé, l’approche par le Coaching va permettre à chacun d’exposer sa propre représentation de la Transparence … en toute transparence ! Sur ces bases maintenant personnalisées mais partagées collectivement, il est possible de cheminer en conscience sur les conséquences de ces représentations sur le Bien commun. L’ouverture est ainsi créée pour que chacun comprenne ce qu’il convient de faire ou de ne pas faire pour ne pas mettre en péril ce Bien commun.

Cela vous parle ou vous interroge ?

 

Contactez-nous et parlons-en ensemble !